L’ombre semble immense.

L’ombre semble immense.
Menaçante et implacable.
L’ombre est immense. Et quand l’ombre s’avance , il n’y a pas d’autre choix que de lui opposer une flamme pour la faire reculer.
Il y a, au fond de toi, cette petite voix qui dit que ta vie est sacrée, que toute vie est sacrée. Il y a ce « tu es la lumière du monde ». L’entends-tu?
Écoute-la. En toi se trouve ce qui tiendra l’ombre à distance.
Ne laisse pas la peur, la haine, le sentiment d’impuissance ou la lassitude diminuer l’éclat de ce qui t’habite.
Aime. Le plus possible. Aime-toi toi-même: ta richesse intérieure comme ta petitesse. Tout ce qui fait de toi un être humain. Et puis aime l’autre. De la même façon. A ta petite échelle. Dans ta famille, avec tes potes, à ton boulot ou dans ton quartier.
Travailles-y. Révèle aux autres leur propre lumière, apprends leur à s’aimer si tu peux. Fais de ton mieux, toujours, sans te mentir.
Cela parait ridiculement petit face aux ombres qui menacent ta route. Pourtant ce sont dans de petites vies ordinaires d’amour que naissent les foyers qui tiennent le monde éclairé.

Je t’écris ceci comme une prière d’un être humain à un autre: Aime et laisse ta lumière éclairer ma nuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *