Hé petit, rêve grand!

Eh bien! V’là un double-concentré de gratitude: deux semaines d’un coup!  Ca ne devrait pas faire de mal.

  • une ballade qui commence avec les pieds de plomb et qui finit des poissons imaginaires pendant au bout de leurs hameçons
  • le spectacle Totus Cordus qui ravit autant les petits, les amateurs, les néophytes que la docteur en musicologie! C’était juste énorme.
  • Acquérir deux feutres-pinceaux Tombow et tracer mes premiers mots. Balbutier, tenter d’articuler ma calligraphie
  • Milou revient de deux jours chez sa marraine complètement renippée mais surtout regonflée à bloc par la grosse dose d’amour qu’elle a y reçue
  • des aménagements qui font du bien, de la place au plus simple
  • La signature de Madame la Ministre qui reconnait que notre boulot vaut bien d’être soutenu de manière conséquente
  • Maxchou qui s’applique sur sa feuille pour « écrire » les mots qu’il se dicte syllabe par syllabe.
  • Une poêlée de champignons cueillis en Ardennes dans l’après-midi par des amis… un ravissement total, juste cuits au beurre, l’ail et le persil sur une tartine grillée au St Moret. Graaaaaooouuw!
  • Pouvoir renvoyer l’envieux à lui-même et sucrer mon café de ses paroles mielleuses
  • Bilou et ses photos chaque fois plus magiques que les précédentes
  • Une bougie plantée dans un muffin au citron. C’est pas plus compliqué que ça de dire « tu comptes pour moi »
  • la bienheureuse Anuarite qui marche à ses côtés
  • Le témoignage de Dominique qui hurlait contre Dieu quand sa petite n’a pas survécu et qui cherche aujourd’hui a ressentir sa main dans la sienne
  • des bougies et une ambiance chaleureuse qui m’accueille après un trajet dans l’air glacé
  • Un almanach de gratitude qui ensoleillle mon fil d’actualité
  • les délices du Liban engloutis avec enthousiasme par nous cinq
  • Le Grand Saint qui complote joyeusement
  • un Louichou très investi dans son rôle de Monsieur Cinéma lors de notre première séance « cinéma à la maison ». Il compte et recompte les tickets, les raviers de pop-corn (au caramel), les gobelets, etc pour être certain qu’il y en aura pour tout le monde
  • Le marrain qui trouve un chemin
  • Des bénévoles qui se rencontrent et partagent autour de leurs expériences. L’envie de pouvoir me former pour améliorer ce qu’on leur propose comme échanges
  • Six des dix polygones réguliers que je voudrais savoir construire n’ont plus de secrets pour moi. Il m’en reste quatre à étudier et -boum- à moi un nouveau super-cool-méga-génial-pouvoir inutile!

Ah oui! Nos super-pouvoirs. Ceux qu’on pense inutiles puisque le monde part en sucette.

Et pourtant. Le monde c’est nous, c’est en nous. Les super-pouvoirs qui nous habitent sont aussi contenus dans le monde: Le super-pouvoir de relever ses manches.  Le super-pouvoir de donner l’envie de faire en faisant.  Le super-pouvoir de tenter d’être une meilleure version de soi-même. Le super-pouvoir d’aimer. Le super-pouvoir de rêver. Le super-pouvoir d’espérer. Le super-pouvoir de persévérer.

Ils dorment dans le monde comme une graine enfouie sous la terre. A nous de le voir grand quand le monde se voit médiocre. A nous de mettre en lumière ce qui porte du fruit, ce qui favorise la Vie en nous et dans le monde. A nous de les révéler pour qu’ils puisent simplement s’exprimer.

Matthieu Miller photography

Matthieu Miller photography

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *