Comme un air de venredi

– Milou en ustrasana (posture du chameau): « waaah. Je sens que ça, ça doit être la posture de la gloire! »
– mine de rien, l’année avance et, mine de rien, l’arbre à projets porte ses premiers fruits
– des cahiers neufs
– l’incroyable destin d’un petit lion
– Chris et Éli ne sont même pas effrayés par une soirée bercée par la douce humeur de dogues enragés de dernier jour de trimestre de trois marmots
– se lever un quart d’heure plus tôt pour saluer le soleil et autres respirations inspirantes…de quoi doucement dérouiller tout ça
– l’iguanodon et ses copains. Le marais d’Harchies. Les grands cousins et leur coolitude. La maison des plaines de l’Escaut où monter, sauter, grimper, sentir, découvrir
– débroussailler un jardin plein de ressources
– Louichou tient un petit commerce: « il gelato Luigi ». Il est généreux en « scrountch scrountch » et oublie de faire payer ses clients
– la saison « en sandales » est ouverte pour moi comme celle « en short » pour mon papa. Pour les 7 prochains mois il ne faut pas trop espérer nous voir porter autre chose.
– l’acupuncteur toujours aussi peu loquace. Pourvu qu’il soit toujours aussi efficace
– la cabane au milieu des fleurs mauves où l’on reviendra
– ma première ginger ale fermente gentiment (et moi j’attends impatiemment)
– ma ptite Luciole articule les prénoms qui lui tombent dans l’oreille
– une boite de galettes vite envolées
– le printemps dans le panier de légumes
– bilou transforme en bijoux les petits trésors trouvés en balade
– des jours de vacances sans programme dans lesquels on peut mettre tout ce que l’on a envie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *