Le pire, c’est d’avoir soif!

Louistiti devait avoir trois ans quand un jour dans le train, en route, moi vers le boulot, lui vers Papy et Mamy, il s’était exclamé: « Maman, tu sais la pire chose dans le train?  »
– euh non?  Bien que j’ai quand même une vague idée… une histoire d’enfermement sur le quai déserté d’une gare qui n’existe pas
– le pire hein maman, c’est d’avoir soif ou faim!

J’ai souri en pensant que d’après le modèle de l’ennéagramme ce petit gars était certainement du sous-type survie.
Puis je me suis souvenue qu’une fois précédente, j’avais acheté avec lui un -délicieux- goûter à la gare du midi que nous avions mangé durant l’interminable trajet en bus que nous devions prendre puisque le train ne roulait pas. Ce souvenir devait sûrement lui ouvrir l’appétit à l’approche de ladite gare.
Et puis je me suis dit qu’il avait raison. Que seul l’inconfort de la soif ou de la faim me poussait parfois à acheter n’importe quoi à la gare. Et, ce n’est pas SoFille! qui me contredira (elle qui est la grande prêtresse schaerbeekoise du zéro déchet) : un achat imprévu est souvent celui qui produit des déchets évitables.
Et puis, si un jour il m’arrivait d’être coincée pour une durée indéterminée sur un quai de gare, avoir à boire pourrait être vital (on estime qu’on peut rester maximum trois jours sans boire avant de dépérir. Avoir une gourde pleine me laisserait un peu de marge, juste temps que l’helpdesk de la SNCB réagisse)

AAAAh! Elle est parfaite!

Depuis, j’ai adopté une gourde qui me suit partout.
(En même temps, elle est si belle qu’il serait difficile de l’abandonner quelque part). Les loupiots ont aussi la leur.

A l’école, la gourde est idéale pour ne pas produire une petites bouteille ou deux berlingots de déchets par jour et par enfant. Ce qui pour notre famille ferait tout de même six petits tetrapack par jour d’école soit 1296 par an!

On a choisi nos gourdes:

– à large goulot sans gadget de boutons, système de paille et autres nids à champignons impossibles à nettoyer
– en inox pour que le contenant n’altère pas le goût du contenu
– isothermique pour qu’on aie envie de boire car de l’eau tiédie c’est pas notre tasse de thé. ha!

Leur seul défaut : leurs bouchons en plastiiiiique :(

Leur seul défaut : leurs bouchons en plastiiiiique :(

Les gourdes des mouflets s’approchent de la perfection, le seul bémol étant leur couvercle en plastique. La mienne semble être la perfection puisque même le couvercle est en inox. (Oui, quand j’aime c’est pour de vrai)

Nos gourdes étaient jusqu’à cet été toujours remplies d’eau du robinet. Rechargeables  souhait.
« Jusqu’à cet été » écris-je car, depuis, il y a de la variation dans l’air pour le plaisir de tous. J’ai en effet découvert les incroyabilicieux thés et tisanes glacés!

En plus d’être bon, c’est beau!

Aimant le thé et les tisanes, je me suis constitué, au fil du temps, une petite collection de boites à thé achetées pour trois-fois-rien en brocante. Je n’ai pas encore rencontré de vendeur de thé en vrac qui n’ai accepté de me les remplir directement.

Je dois la découverte de leur version glacée à mon Amie Lili et à l’enseigne Palais des Thés. En effet, étant dans les parages peu avant que Lili ne finisse au boulot, j’ai flâné dans le quartier de la Gare Centrale  à Bruxelles en l’attendant pour que nous prenions le train ensemble. J’ai donc passé le pas du Palais des Thés avec l’idée d’y acheter une infusion fruitée qui plairait aux enfants. Cela faisait plusieurs années que je n’y étais plus entrée. J’ai alors découvert avec plaisir leur gamme de « Jardins » composée de tisanes parfumées et la proposition de les déguster glacées.
Nous avons tous depuis adopté cette boisson désaltérante, goûteuse, sans sucre, zéro déchet et au coût très très abordable.

MILL7027Attention! Un thé glacé n’est pas un thé classique qu’on a laissé refroidir! C’est encore plus simple! Il s’agit d’une « infusion » à froid. On verse simplement l’eau à température ambiante sur le thé ou la tisane dans une carafe et on laisse infuser à froid quelques heures.
L’infusion à froid est plus long bien entendu mais a, pour le thé un double avantage:
– la teneur en théine de l’infusion est pratiquement nulle car la théine est peu soluble dans l’eau à température ambiante
– l’amertume du thé ne se développe pas dans une infusion à froid ce qui fait que tous aiment le boire sans avoir à la sucrer. (La macération ne doit pas excéder 4h pour le thé noir. Les tisanes, elles, peuvent carrément être oubliées toute une journée.).
Il suffit ensuite de placer la carafe au frigo et de déguster quand l’envie vous prend!

Je prépare donc une carafe le soir avec laquelle je remplis les gourdes de tout le monde le lendemain matin.
La variété des tisanes et thés est telle qu’il y a peu chance de s’en lasser!

Je vous en sers un verre?

1. Les deux dernières photos sont de Bilou. Le reste se passe de commentaire 😀
2. Es-tu capable de trouver le mot dans cet article inventé  par le raconteur d’histoires Claude Ponti (dont je te parlerai un jour sur ce blog)?

4 Comments

  1. Claire

    incroyablicieux, oui!

    Louistiti est une invention de toi (enfin, le MOT est de toi; le concept de toi ET Biloulou), tout comme Loupiote et Maxichou

    ps j’en veux bien pour Noël ;o) (je veux dire des tisanes)

Répondre à Claire Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *