Ca titille les oreilles

J’avais aujourd’hui à commander des fournitures pour le bureau. Cherchant les stylos-billes de bonne qualité, mais pas trop pour qu’ils ne se fassent pas la malle pas trop vite, je suis tombée sur les bics « for her »… C’est écrit dessus, c’est pour « elle ». La femme, la vraie, celle qui hésite, pour écrire sa liste de courses, entre le parme et le fuchsia. Parce qu’assurément, c’est ce que tu as entre les cuisses (et donc aussi dans ta petite tête de greluche) qui détermine la couleur de tes stylos.
Oh, ça commence au berceau ce petit monde monochrome selon que tu es fille ou garçon. Les demoiselles, jolies, un brin aventurières, aimant les animaux, la pâtisserie et toujours prêtes(à être adorables) et les petits gars des guerriers, courageux et vainqueurs. Et visiblement ça semble ne jamais devoir finir. À quand les cercueils lila pour les dames et rouge bordeaux pour les messieurs? (avec un marketting genre: les fans de cars puis de spiderman, une fois qu’il sont devenus des hommes, des vrais, connaissent le vrai rouge de la puissance et du combat, celui du sang et du vin)
Les assoiffés de fric proposent pour mieux vendre, des moules en séries et le bon peuple apeuré de ne pas être dans la norme s’empresse de s’y engouffrer… Les femmes et les enfants d’abord! Sans se soucier de glisser doucement vers les extrêmes.

Et puis j’ai lu cet article expliquant que le gouverneur de Flandres Occidentale demande à ses concitoyens de « ne pas nourrir les sans-papier ». Bien, on y est. Oublions que ce sont des êtres humains! Utilisons les mêmes termes que ceux utilisés pour les volatiles de la Place St Marc. On pourra ensuite comme à Venise mettre sur pieds un plan d’extermination pour ceux qu’on ne manquera pas d’appeler les nuisibles.
Les avides de pouvoir, pour gagner des voix, agitent leurs idéaux nauséabonds mais tellement justifiés et le bon peuple apeuré par l’invasion suit, docile. Sans se soucier de glisser doucement vers les extrêmes.

On va où, là? Le monde serait-il un champs d’extrémistes en pleine floraison?

Je trouve que ça pue un peu tout ça. C’est pas grand chose des bics pour femmes. C’est pas grand chose un politique qui dit des trucs énormes. Mais ça me titille les oreilles.

Bon peuple qui sommeille en moi, réveille-toi! Si tu ne veux pas avoir à te battre demain contre tous les extrêmes, agis aujourd’hui pour un semblant de juste milieu.
Bon peuple qui somnole en moi, réveille-toi. Pour ta fille, pour tes fils, pour ton humanité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *